Couture

Couture : une robe de plage détournée pour un mariage

Mon récent intérêt pour la couture de vêtements est intimement lié à mes besoins vestimentaires. En effet, n’achetant quasiment plus de vêtements depuis quelques années, il n’est pas question de coudre à tout va, juste pour le plaisir de remplir mon armoire. Je ne m’attelle donc à de nouveaux projets que par nécessité ou occasion particulière. Comme ce mariage où nous étions invités fin avril. Au programme, des températures fraîches, et de la pluie sans modération. Impossible de remettre ma petite robe Belladone ! J’ai donc sorti ma machine à coudre pour réaliser un patron de robe Burda, clairement pas prévu pour cela…

Une robe de plage Burda, revue et corrigée

Burda a sorti récemment un hors-série Style sur les robes, qui compile plusieurs anciens modèles. Vu le prix (6,95 euros) et les 16 tenues estivales, c’est intéressant ! Parmi les 3 modèles que j’avais retenu, j’ai donc opté pour la robe tunique en batiste. A la base, c’est une robe légère, prévue pour la plage, et largement ouverte sur le décolleté, malgré ses crochets.

 Robe n°126 de Burda Style Juin 2012

Robe n°126 de Burda Style Juin 2012

Ma robe, version invitée à un mariage

Vous vous voyez porter cela à un mariage ? Non, pas vraiment… Pourtant, j’ai osé, avec quelques ajustements ! D’abord, j’ai utilisé un tissu épais bleu nuit. C’est un vestige d’un coupon de 3 mètres, des Coupons de Saint Pierre, avec lequel j’avais déjà cousu une de mes jupes Chardon. Cela confère une bonne tenue à la robe, qui est très confortable (le tissu est doux à l’intérieur). Ensuite, j’ai fermé le bas du décolleté avec un point invisible, au lieu des petits crochets. Et enfin, ayant cousu la robe dans une taille sans doute un peu trop grande pour moi, j’ai ajouté une ceinture élastique noire. L’accessoire s’est révélé parfait et donne une belle coupe à cette robe, devant comme derrière !

Couture : une robe de plage détournée pour un mariage

Entre deux averses, le jour J !

Mon avis sur ce patron de robe Burda

C’était mon premier patron Burda, et je dois avouer que j’ai moyennement apprécié les indications. Comparé à un patron Deer & Doe, c’était vraiment du charabia pour mon cerveau de couturière débutante. Mes pièces n’ont pas été surjetées parce que ce n’était pas marqué (…), je ne suis donc pas très satisfaite de mes finitions (qui, heureusement, ne se voient pas !). Côté difficultés techniques, rien d’insurmontable, même si avec le recul, j’aurais moins galéré avec des bords surjetés. En revanche, je suis contente de mes emmanchures, une première pour moi, avec des fronces sur le dessus. Et même si ce premier tête à tête avec Burda ne s’est pas fait sans heurts, la couture de cette robe Burda reste pour moi une réussite car : J’AI PU LA PORTER ! Mais surtout, je me suis sentie bien habillée ce jour-là, ce qui n’était pas gagné (body positivisme et tout le blablabla).

Voilà un peu plus de photos de la robe, non portée :

Couture : une robe de plage détournée pour un mariage

Couture : une robe de plage détournée pour un mariage

Couture : une robe de plage détournée pour un mariage

Couture : une robe de plage détournée pour un mariage

Verdict ? Ce patron a du potentiel, au delà de la tenue de plage, et je compte bien le refaire, correctement (coucou la surjeteuse), avec un tissu plus léger, et une taille en dessous. Et j’ai d’ores et déjà adopté cette robe au quotidien : pas question de la laisser prendre la poussière dans mon armoire !

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.