Divers

Bilan lecture 2021 : les romans et BD lus en mars

Après les nombreuses déceptions du mois de février, mars se révèle être un très bon cru ! Beaucoup de bonnes surprises, beaucoup de lectures tout court : un bilan lecture positif comme j’aimerais en avoir tous les mois !

Les livres que j’ai particulièrement aimé

Petite précision, je rédige selon le fil chronologique de mes lectures, de la première à la dernière en mars. De ce fait, n’y voyez aucun classement !

A même la peau – Lisa Gardner

A même la peau - Lisa Gardner

Résumé : Fille d’un tueur en série et sœur d’une meurtrière à 14 ans, Adeline est devenue médecin, comme son père adoptif. Sa spécialité : la douleur, qu’une anomalie génétique l’empêche pourtant de ressentir. C’est dans son cabinet qu’elle rencontre l’inspectrice DD Warren, blessée à l’épaule sur une scène de crime. Elle a été poussée dans l’escalier mais n’a aucun souvenir de ce qui s’est passé. Alors qu’elle se laisse doucement séduire par les méthodes de sa thérapeute, DD Warren découvre que les meurtres sur lesquels elle enquête, des jeunes femmes écorchées, ressemblent étrangement à ceux commis par le père d’Adeline il y a plus de vingt ans…

Mon avis : J’aime bien les romans de Lisa Gardner et A même la peau n’y déroge pas. C’est un thriller psychologique bien mené, autour de son héroïne DD Warren au caractère bien trempé. Mais là où c’est un peu plus inédit, c’est la frontière parfois très fine entre le bien et le mal, qui oblige le lecteur à ne pas savoir sur quel pied danser. Ainsi, on ne sait vraiment pas comment appréhender certains personnages clés, et cela nourrit l’intrigue et le suspens…

Au soleil redouté – Michel Bussi

Au soleil redouté - Michel Bussi

Résumé : Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers. Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ? Au plus profond de la forêt tropicale, d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde. Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique, une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier. Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir. Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?

Mon avis : Je l’avoue tout de suite : je m’incline ! J’étais très méfiante avant d’entamer Au soleil redouté, n’ayant pas réussi à terminer le précédent. Et je ne peux pas dire que j’ai spécialement eu d’atomes crochus avec le cadre de l’histoire. En revanche, je n’ai tellement pas vu arriver le dénouement de l’intrigue que je ne peux que reconnaître que Michel Bussi a, cette fois, fait très fort ! Bravo, c’est finalement rare d’être à ce point manipulé par un auteur, qui nous offre une fin brillante, bien impossible à envisager. Et rien que pour ça, il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour ne pas admettre que c’est agréable (d’un point de vue littéraire, évidemment).

A charge de revanche – Sophie Kinsella

A charge de revanche - Sophie Kinsella

Résumé :  À 27 ans, la douce et discrète Fixie se retrouve à la tête de la Maison Farr, la boutique fondée par ses parents, nichée en bordure de Londres. Mais pas le temps pour la jeune femme de célébrer cette promotion, car la voilà qui doit gérer une lutte fratricide : Nicole, sa sœur fashionista, est bien décidée à faire du drugstore de quartier le centre de yoga le plus tendance de la capitale, quand Jack, leur frère so snob, y verrait plutôt une épicerie de luxe. Alors que les ventes chutent, que la faillite approche, Fixie va devoir arbitrer : conserver l’esprit désuet de la Maison Farr ou la transformer en super-fashion-concept-store ? Maintenir la cohésion familiale ou se mettre à dos Nicole et Jack ? Affronter les problèmes ou rester planquée sous la couette ? Ne manquent plus que le retour d’un ex envahissant et l’apparition d’un bel inconnu pour plonger la timide Fixie dans le plus inextricable des embarras…

Mon avis : Dans A charge de revanche, Sophie Kinsella a réuni tous les ingrédients indispensables pour un feel-good book réussi. Force est d’admirer qu’après autant d’années à écrire, et une multitude de livres publiés, elle n’a rien perdu de ce qui fait le charme de son univers : des personnages hyper attachants, des scènes franchement drôles, et une bonne dose d’émotions. Un très bon Sophie Kinsella, donc, que j’ai beaucoup apprécié !

Les incroyables aventures des soeurs Shergill – Balli Kaur Jaswal

Les incroyables aventures des soeurs Shergill - Balli Kaur Jaswal

Résumé : Dans la famille Shergill, il y a : Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante. Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Et enfin, Shirina, la docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à sérieusement battre de l’aile. Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d’or d’Amritsar. Combien de temps avant que tout dérape ? Les voies d’une mère sont impénétrables… Dans ce pays aux facettes multiples, et parfois violentes, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d’elles-mêmes.

Mon avis : J’ai découvert Les incroyables aventures des soeurs Shergill par hasard, en tête de gondole à la bibliothèque. Intriguée par la quatrième de couverture, je me suis plongée dans cette histoire avec un vrai plaisir. Les trois soeurs Shergill se retrouvent en Inde pour un périple qui doit leur permettre de renouer entre elles, mais aussi avec leurs racines. Balli Kaur Jaswal met très bien en lumière la difficulté de trouver sa place entre le poids des traditions et un cadre de vie moderne, loin de l’Inde. Une belle histoire !

Le cercle des derniers libraires – Sylvie Baron

Le cercle des derniers libraires - Sylvie Baron

Résumé : Cycliste de haut niveau, Adrien Darcy est aussi journaliste sportif. Le vélo, c’est sa passion. Mais depuis son accident, ses récentes blessures le font terriblement souffrir et le laissent affaibli et écoeuré. Lui qui ne vivait que pour la compétition se voit forcé d’admettre qu’il n’est pas près de remonter sur un vélo. Aussi, quand le rédacteur en chef de La Montagne lui propose de mener l’enquête sur trois meurtres de libraires, le jeune homme relève le défi. Malgré ses réticences à pénétrer dans cet univers du livre qui lui semble à l’opposé du monde sportif, Adrien se lance à la recherche du meurtrier. Premier indice : les trois victimes appartenaient au Cercle des derniers libraires. Qui se cache derrière cette association ? Qui lui en veut au point d’en supprimer les membres ? C’est bien ce qu’il compte découvrir !

Mon avis : Une intrigue autour du métier de libraire, c’est forcément instructif ! Dans Le cercle des derniers libraires, Sylvie Baron donne ainsi à voir une facette sans doute méconnue de cette profession, forcée de s’adapter face à une concurrence toujours plus agressive. Mais si elle respecte les codes du roman policier, avec un mystère bien ficelé… Il y a quand même un petit manque de consistance au niveau des personnages qui m’a laissée sur ma faim…

La vie rêvée des chaussettes orphelines – Marie Deveille

La vie rêvée des chaussettes orphelines - Marie Deveille

Résumé : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Mon avis : Gros coup de coeur pour La vie rêvée des chaussettes orphelines ! Inutile d’en écrire des tartines, lisez-le !

Les autres livres lus :

Lectures de mars

Rien n’est écrit – Sandrine Catalan-Massé : Une note de fantastique dans un roman, c’est toujours casse-gueule. Pourtant, Sandrine Catalan-Massé s’en sort bien, avec ce roman feel-good autour de la résilience. Difficile d’en parler sans en dire trop sur l’intrigue. Le point de départ, c’est une actrice, Daisy, qui apprend sa fin proche à cause d’une maladie foudroyante. Elle va imaginer un moyen de maintenir le lien avec son jeune fils, pour l’accompagner dans sa vie malgré son propre décès. Le livre se lit bien, même si j’avoue ne pas avoir ressenti énormément d’émotion malgré le sujet (et pourtant, il suffit de lire mon bilan de janvier pour savoir que je peux y être sensible !).

Des ailes d’argent – Camilla Läckberg : Sordide ! Rendez-nous Erica Falck !

Les bandes dessinées lues :

BD lues en mars

En mars, j’ai découvert les romans graphiques, une façon plaisante de relire certains ouvrages… J’ai ainsi remis le nez dans les énigmes policières d’Agatha Christie, avec plus ou moins de satisfaction, toutes les adaptations ne se valant pas… J’ai également relu avec plaisir le Syndrome E de Thilliez (que j’avais adoré) et le best seller de Raphaelle Giordano. Pour ces deux-là, c’est une réussite, chacun mettant le coup de crayon du dessinateur au service de l’histoire originale.

Et puisque je ne détaillerai pas toutes les BD ci-dessus, je vais quand même faire une mention spéciale à Tant pis pour l’amour de Sophie Lambda, un ouvrage percutant sur les manipulateurs narcissiques. L’autrice, victime de l’un d’eux, a réalisé un énorme de travail de recherche pour nourrir sa reconstruction. C’est un exemple fort de détresse puis de résilience. Les informations très claires sont mises en images avec soin par Sophie Lambda. Mais surtout, elles sont portées aussi bien par l’humour que son coup de crayon efficace. Bravo pour ça !

Total pour mars 2021 : 8 livres et 11 BD

Vous en avez lu certains ? Ou alors, vous avez des ouvrages à me recommander? N’hésitez pas à me laisser un commentaire !

2 commentaires

  • Reply
    Anne
    17 avril 2021 à 8 h 28 min

    Coucou Nelly,
    Ton bilan est super, c’est hyper bien rédigé, j’aime beaucoup.
    Je vois que tu as aimé La vie rêvée des chaussettes orphelines ☺️
    Le roman graphique me tente beaucoup aussi, je pense aller faire un tour à la bibliothèque aujourd’hui.
    Merci pour les idées.
    Bon week-end
    Anne

  • Reply
    Anna
    23 avril 2021 à 19 h 28 min

    Coucou Nelly,
    Merci pour ton bilan qui donne très envie de lire certains romans ou BD que tu conseilles. Hélas, aucun n’est dans le catalogue de la bibliothèque de ma ville Je vais guetter les nouveautés…
    Si tu cherches de nouvelle idées de lecture, voici quelques uns de mes coups de coeur :
    Le secret du mari – Liane Moriarty
    D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan
    Chanson douce – Leila Slimani
    Les victorieuses – Laetitia Colombani
    La patissière de Long Island – Sylvia Lott
    L’orchestre des doigts (Manga en 4 tomes) – Osamu Yamamoto
    Bon week-end,
    Anna

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.