Bilan lecture 2021 : les romans et BD lus en janvier

Je lis beaucoup. Du moins, il me semble que je peux le dire sans trop exagérer. Et en 2021, je n’ai l’intention de baisser le rythme ! Jusqu’à présent, je partageais en story sur Instagram mes lectures. L’avantage certain à cela, c’est que quand j’ai un doute, je peux facilement vérifier si j’ai déjà lu ou non un ouvrage. L’inconvénient certain, c’est que c’est Instagram, et que si je peux m’en passer, je le fais ! Du coup, j’ai étrenné le 1er janvier un carnet fait-main pour noter tous les livres lus, mois par mois. J’y note scrupuleusement depuis chaque roman et bande dessinée terminés. Et je me dis que je pourrais en faire un bilan mensuel ici, pour partager mes coups de cœur !

Les livres que j’ai particulièrement aimés :

Tout le bleu du ciel, de Mélissa Da Costa

Tout le bleu du ciel

Résumé : Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Mon avis : Dire que « Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa est un coup de cœur, c’est un euphémisme. Je l’ai adoré comme cela m’arrive finalement trop rarement. J’ai été émue, bouleversée, par cette histoire au point de départ si peu ordinaire. Mais si, dès les premières pages, il est évident qu’Emile va mourir, le livre ne tombe jamais dans le pathos gratuit. C’est une magnifique aventure, empreinte d’humanité, qui ne laisse absolument pas indemne. La plume de Mélissa Da Costa distille les secrets et les rebondissements avec une maitrise fabuleuse pour un premier roman. Impossible de laisser Emile et Joanne, à la fin du roman, sans verser une petite larme. J’ai d’ailleurs mis plusieurs jours à m’en remettre, tellement sous le coup de l’émotion des dernières pages. Bref, je recommande vraiment ce livre ! ♥♥♥♥♥

La légende de Jean l’Effrayé, de Sylvie Teper

La légende de Jean l'Effrayé

Résumé : 1328, Raoul, sept ans, s’enfuit avec son oncle vers Senlis. Là, brutalement séparés, un prêtre controversé le recueille sans se rendre compte que l’évêque le surveille. Le petit garçon se retrouve alors malgré lui prêt à provoquer la perte de son sauveur, dont les idées nouvelles déplaisent à l’Église. Autour d’eux les mailles d’un filet invisible se resserrent. Complot, trahison, poursuite, meurtre, tous les moyens sont bons à l’évêque pour parvenir à réaliser ses sombres desseins.

Mon avis : J’ai fait la connaissance de Sylvie Teper, l’an dernier, lorsqu’elle m’a confié la réalisation de son site Internet. Une belle rencontre ! Auteure, elle a notamment écrit une saga dont le troisième tome sortira au printemps. La Légende de Jean l’Effrayé, en est le premier volet, publié aux éditions Anfortas. C’est aussi le premier livre que j’ai terminé en 2021 : commencé le 31 décembre, je l’ai refermé le 1er janvier… (Oui, vous pouvez en déduire que je n’ai pas festoyé pour le réveillon !). Juste avant de me lancer dans cette lecture, le hasard a voulu que je regarde avec mes fils une émission sur le Paris du Moyen-Âge. Cette immersion télévisuelle dans le passé m’a permis de me plonger ensuite sans mal dans l’univers de Sylvie Teper.

Sous sa plume s’animent d’attachants personnages, malmenés par des hommes d’Eglise puissants et dangereux. Quel plaisir de redécouvrir cette époque, sur laquelle j’ai finalement peu lu. Avec la Légende de Jean l’Effrayé, et sans doute grâce au petit héros de l’histoire, cette période de l’histoire de France se révèle moins sombre que dans mon imaginaire. J’ai particulièrement aimé m’instruire de vocabulaire et de faits historiques, en faisant des recherches au fil de ma lecture sur ce que je ne connaissais pas. Sylvie Teper est passionnée par son sujet et le montre bien à ses lecteurs qui se projettent sans mal dans les décors qu’elle décrit.

Au final, ce « polar médiéval » m’a vraiment donné envie de lire le second tome, Protestatio, pour découvrir ce qu’il advient de Raoul, Thomas, Marc et les autres…. Je vous en reparle bientôt, il est dans ma PAL !

> Découvrir le blog de Sylvie Teper

Les derniers jours de Rabbit Hayes, de Anna McPartlin

Les derniers jours de Rabbit Hayes

Résumé : Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Mon avis : En janvier, j’ai eu le chic pour choisir des livres à tirer les larmes des yeux. Après l’Alzheimer précoce, le cancer du sein est au programme des Derniers jours de Rabbit Hayes, de Anna McPartlin… Mais si là encore, il ne fait aucun doute que Rabbit Hayes ne survivra pas à la dernière page, la force du livre d’Anna McPartlin tient dans le fait que ce n’est pas une longue attente larmoyante jusqu’à la fin. En fait, elle réussit avec brio à faire rire autant qu’à pleurer. Les personnages sont attachants, forcément, mais ont surtout un sacré caractère. Et pas la langue dans leur poche. D’ailleurs, le langage (parfois très) fleuri de cette famille confrontée à la fin de vie change complètement la donne. Le sujet est grave, la fin inévitable, et pourtant, il n’en ressort pas que de la tristesse…

Et je danse aussi, de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Et je danse aussi

Résumé : Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une  » lectrice comme les autres « . Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir – et qu’il n’ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s’établit qui en dévoile autant qu’elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun…

Mon avis : Bonne surprise que ce livre écrit à quatre mains, sous la forme d’un échange épistolaire nouvelle génération. Dans « Et je danse aussi« , on se prend au jeu des deux protagonistes, leurs petits secrets et leurs manigances. J’ai aussi lu la suite, « Oh happy days« , quelques jours après, mais la magie n’opère plus aussi bien… Dommage !

Les autres livres lus :

Livres lus en janvier 2021

Une chance sur un milliard, de Gilles Legardinier : J’ai adoré, il y a bien longtemps, son roman « Demain j’arrête« . Parmi les suivants, quelques uns ont retenu mon attention (dont, Le Premier Miracle qui m’avait énormément plu). Puis mon enthousiasme s’est tari à un moment et j’ai arrêté de suivre ses nouvelles sorties. Quand ce roman, récent visiblement, est passé devant mes yeux à la bibliothèque, j’ai hésité. Au final, mon avis est plutôt positif. Il y a quelques scènes franchement drôles, mais le livre est un peu lent à démarrer et aurait pu s’affranchir des quelques longueurs.

La maison des voix, de Donato Carisi : Un thriller dans cette liste ! Vous alliez finir par penser que je ne lis que des romans de « filles » (c’est moche de le penser, et c’est d’un cliché !). J’ai lu tous les Donato Carrisi, celui-ci ne pouvait déroger à la règle. La quatrième de couverture augurait quelque chose d’angoissant, l’Italien nous ayant habitué à à des histoires très sombres. Pourtant, si l’intrigue reste originale, c’est moins anxiogène que d’habitude. Parce que d’habitude, je ne peux pas aller me coucher sans avoir terminé ses livres…. Vivement qu’il reprenne le fil de ses séries, Mila Vasquez d’un côté, et Marcus et Sandra de l’autre, mieux ficelées en général.

Du côté du bonheur, d’Anna McParlin : J’ai préféré « Les derniers jours de Rabbit Hayes » (voir plus haut), de la même auteure, mais c’est sympa à lire quand même. Le sujet est tout aussi peu marrant (un ado qui disparaît) mais c’est contrebalancé par des personnages qui ne manquent pas de sel.

Nos coeurs à l’horizon, de Jojo Moyes : J’ai une passion pour les sagas familiales, notamment celles de Tamara McKinley ou Kate Morton. On ne va pas se mentir, ce livre ne leur arrive pas à la cheville, ça manque de consistance sur les intrigues, les petits secrets, tout ça… C’est fâcheux, parce que la série « Avant toi » de Jojo Moyes était super, j’avais adoré. Mais ses ouvrages suivants ont quand même beaucoup moins de saveurs…

Oh happy Days, de Anne Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat : évoqué plus haut.

Les bandes dessinées lues :

Je ne ferai pas de commentaires sur chacune, certaines ne m’ayant pas forcément déclenché un avis, bon ou mauvais (enfin, c’est quand même pas bon signe.).

BD lues en janvier 2021

Stella, de Cyril Bonin : Sympa

Avec ou sans moustache, de Courty et Effix

Adoleschiante, de Marie Donzelli et Mlle Caroline

Les renforts maléfiques, d’Alexandre Astier et Steven Dupré : Comme les précédents tomes de cette bande dessinée (c’est le neuvième), je lis essentiellement parce que c’est dérivé de la série Kaamelott dont je suis une grande fan. Mais sur papier, ça n’a pas le même charme…

Basilico, de Giulio Macaione : Original, esthétique et bien ficelé.

 

Total pour janvier 2021 : 9 livres et 5 BD

Vous en avez lu certains ? Ou alors, vous avez des ouvrages à me recommander? N’hésitez pas à me laisser un commentaire !

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles du blog !

Pas de spam ! Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.