Bullet journal : 6 bonnes raisons de l’adopter

La découverte du bullet journal aura largement marqué mon année 2023. Et ce n’est pas près de s’arrêter ! Ce carnet d’organisation, qui mêle habilement les principes de l’agenda et des todo lists, a révolutionné mon existence. Je reviens sur mon expérience, avec 6 bonnes raisons de vous y mettre à votre tour !

Pour rappel, après avoir rejeté en bloc le principe même de bullet journal pendant des années, j’ai fini par m’y intéresser au printemps dernier. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article sur le sujet : Bullet journal : pourquoi je trouve enfin ça génial ? Plus de 6 mois après, j’en suis toujours complètement addict !

Bullet journal

1. Soulager la charge mentale

Ce qui est écrit n’encombre plus l’esprit. Et c’est probablement le meilleur argument du bullet journal : en couchant noir sur blanc dates et tâches, le cerveau gagne infiniment en sérénité ! Grâce au système de registres, qu’ils soient du futur, mensuel ou hebdomadaire, chaque élément est scrupuleusement noté et intervient seulement au moment où on en a besoin, sans jamais se perdre en cours de route. D’un coup d’oeil à la bonne page, je sais ce que je dois faire le moment venu, je ne m’embête plus à essayer (en vain) de me souvenir de trucs qui n’ont aucun intérêt dans l’immédiat.  De même, je peux planifier avec une vue d’ensemble, et cela, sans avoir des palpitations rien qu’à l’idée que je vais être débordée puisque justement le bullet journal me permet de mieux répartir et anticiper. Ma charge mentale applaudit !

2. Tenir à distance la procrastination

La procrastination, c’est l’art de remettre à demain ce qui pourrait être fait aujourd’hui. Au hasard dans mon cas, tout ce qui se rapproche de près ou de loin à de la paperasse à faire… Avec un bullet journal, c’est assez radical : chaque tâche non faite doit être reportée le lendemain, et ce jusqu’à ce qu’elle soit traitée. Je peux vous garantir qu’au bout d’un ou deux reports, ça me saoule et je m’y attèle ! J’ai même désormais tendance à me charger plus rapidement de ce que je considère comme des corvées, pour que ça ne prenne pas davantage de place dans mon bullet journal. Efficace !

Bullet journal

3. Ne plus rien oublier

Le bullet journal remplace les post-it et autres todo lists sur feuilles volantes. Chaque pensée, même infime, qui a trait à l’agenda ou aux choses à faire, est considérée. Il me suffit de la noter pour m’assurer qu’elle ne sera pas perdue dans les méandres de mon cerveau. J’ai désormais pris le pas pour tout écrire, et c’est plus qu’efficace : je n’oublie plus rien, puisque mon bullet journal enregistre tout ! Par contre, ça impose une certaine rigueur : tout ce qui n’est pas noté sera immanquablement oublié… Mais comme c’est pour la bonne cause, je m’applique et ça fonctionne !

4. Veiller à la régularité

Au départ, je n’étais pas à l’aise avec le système de trackers du bullet journal, mais force est de constater que l’essai fut concluant : chaque mois, je dresse un tableau pour recenser jour après jour certains points récurrents que je considère comme importants. Je peux citer marcher 8000 pas, lire ou encore arroser mes plantes. Ainsi, je m’auto-lance des warnings quand je remarque que je n’ai pas assez marché pendant plusieurs jours, que ma liseuse est restée éteinte ou que mes plantes ont besoin d’eau. En donnant de l’importance à ces actions ou indications, au quotidien, je sais que j’agis pour mon bien. La démarche est vertueuse, je recommande !

Bullet journal : 6 bonnes raisons de l'adopter

5. Apprécier l’instant présent

Que je fasse le point la veille ou le matin même, chaque journée est considérée à part entière. C’est bête, mais ainsi, je prends vraiment la mesure du temps qui passe, sans avoir l’impression qu’il file sans avoir rien fait. Au contraire, je suis capable de quantifier tout ce que j’ai fait, ce qui donne de la profondeur à mes journées sans m’appesantir. De la même manière, en pouvant anticiper les journées moins chargées, je sais que je vais pouvoir les remplir de choses plus légères pour en profiter comme il se doit (même avec des activités simples et autotéliques !).

6. Entretenir sa créativité

L’aspect sur-esthétique du bullet journal a longtemps été un frein pour moi. Et malgré tout le bien que j’en pense désormais et le soin que je porte à mon carnet en le décorant, je persiste à penser que ça doit rester secondaire ! Si je décore mon bullet journal, si je m’amuse à coller des autocollants, du masking tape et des photos, c’est avant tout pour aller dans le sens du point précédent. En effet, je donne à chaque journée l’attention qu’elle mérite afin qu’elle soit productive et épanouissante. C’est un cercle vertueux : plus je prends soin de mon BuJo, plus j’ai à coeur de respecter mes tâches et ma rigueur à l’utiliser. Et plus de 6 mois après mes premiers pas, ça ne faiblit pas !

La possibilité de décorer chaque page ou double-page, c’est également un moment apaisant. Je ne cherche pas à faire beau pour faire beau. Je veux juste avoir quelque chose de coloré, joyeux, inspirant, avec le plaisir infini de faire. Ce n’est peut-être pas exprimé clairement, mais l’idée est là. Je prends le temps, j’apprécie de renouveler sans cesse le style de mes pages, au fil des humeurs, pour que ça me ressemble et me plaise. La seule finalité est la mienne !

Bullet journal

Voilà donc  6 bonnes raisons de vous mettre au Bullet Journal. Et si vous êtes suffisamment intrigué à la lecture de mon article, poursuivez sans attendre avec le livre de Ryder Carroll. La méthode Bullet Journal vous aidera à bien appréhender les concepts de méthodologie. Vous ne le regretterez pas !

Ne manquez pas mon prochain article.
Pour cela, rien de plus simple, inscrivez-vous à la newsletter.
C'est gratuit et garanti sans spam !

Nelly Glassmann
Nelly Glassmann

Slasheuse créative / consulting en éditorial web déco-lifestyle / blogueuse passionnée deco DIY &food / animation d'ateliers créatifs / design d'intérieur, etc.

Articles: 457

2 commentaires

  1. Merci pour cet article et beau partage d’expérience , voilà un moment que j’ai de m’y mettre au Bullet Journal, mais je ne sais trop comment m’y prendre, déjà en ce qui concerne le style le « cahier » , nombre de pages et comment l’organiser? Du coup j’ai réservé le livre dont tu parles dans ton autre article. Je vais essayer de me pencher un peu plus sur la question 😉
    bisous
    jojo

  2. Bonjour Nelly, je viens de dévorer tes 2 articles sur le Bullet Journal. Comme toi, j’ai eu du mal avec le concept présenté sur les réseaux sociaux et me suis lancée une 1ère fois, sans enthousiasme pour tester. Un échec complet! Puis j’ai vu via l’IG de @aurelielapoule, la vidéo de « Solange te parle » sur le bujo: c’est un peu barré mais au final, Solange te montre que finalement le bujo, tu en fais ce dont tu as besoin en appliquant qques règles qui vont te simplifier la vie. Suite à cette vidéo hyper motivante, je me suis lancée dans une 2nde tentative… et depuis, mon bullet journal squatte dans mon sac à main! Indispensable!! J’ai adopté un format mini plus pratique, adapté les rubriques et limité la déco au juste « joli ». Je te rejoins complètement sur ta façon d’aborder le sujet et de finalement se l’approprier pour son besoin à soi, la clé du succès!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.