Perles Miyuki : un bracelet au métier à tisser

J’ai acheté un métier à tisser les perles, il y a plusieurs années de cela. C’était au moment où je me suis mise au brick stitch, et je me voyais déjà les bras recouverts de bracelets multi-rangs en miyuki multicolores. Mais une fois entre mes mains, cela m’a semblé beaucoup trop compliqué et le métier à tisser s’est retrouvé au fond d’un tiroir… Je ne me félicite pas !

Un regain d’intérêt pour le tissage de perles

Fin 2020, Virginie Chatenet, du blog Des étoiles à la pistache, a sorti son deuxième livre chez Eyrolles : Tissage et broderie de perles miyuki. Cette fois, contrairement au premier, le brick stitch n’est pas la seule technique au programme. Et justement, parmi toutes les chouettes idées de son livre, je vous le donne en mille : des bracelets à tisser. Cette fois, pas question de me défiler (…) ! J’ai suivi pas à pas ses instructions pour monter mon métier à tisser. Et enfiler les perles pour donner vie à un bracelet. Tout se passait à merveille, jusqu’au drame…

Bracelet en perles miyuki

Pas assez concentrée ou un peu miro, j’ai raté une ligne. Ou plutôt, je me suis emmêlée les pinceaux entre deux teintes proches. Et même si ça ne se voyait sans doute pas plus que ça… Moi, je ne voyais QUE ça ! Evidemment, je m’en suis rendue compte trop tard et pas question de défaire. De dépit, j’ai tout remis dans le tiroir…

De nouvelles perles pour perler

Ma pratique du brick stitch n’a pas été affectée par ce nouvel échec du tissage sur métier. Au contraire ! Et pour pouvoir réaliser encore plus de motifs à monter sur broche, j’ai refait en début d’année mon stock de perles. J’ai notamment craqué sur quelques références de la Petite Epicerie pendant les soldes. Mais surtout, plus récemment, juste avant le retour du confinement en Ile-de-France, j’ai réussi à faire un passage express à la boutique Sostrene Grene de la Défense. Parmi toutes les bricoles dénichées, j’ai trouvé… des perles Miyuki ! Alors, je l’admets tout de suite : ça n’a pas la qualité de celles de Perles & Co ou la Petite Epicerie. Comment je peux l’affirmer ? Simplement par le fait que dans un tube, il y aura pas mal de perles mal formées. En revanche, le prix est très raisonnable et identique pour tous les coloris. A 2.08€ les 10g, le rapport qualité/prix est excellent. Et rien que pour ça, ça vaut le coup d’avoir quelques perles ratées ! Et puis, les couleurs sont canons.

Perles Miyuki

Un plateau pratique pour les perles

Armée de mes jolies perles, il manquait cependant encore un élément déclencheur pour retenter le tissage de bracelet. Et c’est un petit bricolage avec ma Cricut Maker qui a tout changé ! Jusqu’à présent, quand je travaillais avec des perles Miyuki, je mettais tout pêle-mêle dans un plateau. Mais c’était l’enfer pour ranger ensuite les perles non utilisées. J’ai ensuite utilisé une palette de peinture pour distinguer les couleurs. Pas mal, mais pas idéal. Et finalement, j’ai découvert sur Etsy de sympathiques plateaux à perles de Bijou de Ré. J’ai trouvé ça super pratique, et je me suis demandée comment en fabriquer un avec mes propres outils. Avec un peu d’imagination et la précision de découpe de la Cricut, j’ai fabriqué mon organisateur de perles !

Organisateur de perles

Je vous ferai sans doute un tuto plus tard si ça vous intéresse ! Pour l’instant, tenons-nous en à notre tissage de perles sur métier à tisser !

L’intérêt de ce plateau, c’est d’une part d’accéder facilement aux perles pour les enfiler sur l’aiguille, mais également, grâce aux lettres, de se repérer simplement par rapport au diagramme. Par exemple, ça m’a été super utile pour tisser cet oiseau de LiliAzalée :

Organisateur de perles pour brick stitch

A ce moment-là, j’avais juste un prototype de 8 cases, qui s’est avéré trop petit, et que j’ai donc refait et amélioré !

Le retour du métier à tisser

Et enfin, après toutes ces péipéties, avec mes jolies perles et mon super organisateur, il ne me manquait pas grand chose pour ressortir le métier à tisser les perles : l’inspiration ! Après quelques recherches pour bien appréhender les possibilités, j’ai dessiné une grille et un motif. Et let’s go !

Diagramme bracelet miyuki

Et alors que je me faisais vraiment une montagne depuis des années de ces tissages, ça m’est cette fois apparu d’une facilité déconcertante. Clairement, les indications du livre de Virginie, couplées à de belles teintes de perles et un plateau fonctionnel, ça a tout simplifié !

Bracelet en perles miyuki

En plus, moi qui pensais que c’était long et laborieux, j’ai du revoir ma copie. Même avec plusieurs rangs, avec le bon coup de main, ça se fait sans peine. Révélation totale !

Bracelet en perles miyuki

Pour finaliser le bracelet, j’ai utilisé des fermoirs griffes et un mousqueton. Je n’avais pas de chaîne d’extension de la bonne couleur, mais j’en rajouterai une dès que possible. C’est quand même plus pratique à fermer !

Bracelet en perles miyuki

Me voici donc désormais convaincue par cette technique et j’ai hâte de me frotter à un plus grand modèle, à 9 ou 11 perles de large. Reste juste à dessiner le diagramme…

 

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles du blog !

Pas de spam ! Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.