Tissage

Mes indispensables pour tisser

Pour tisser, il faut bien évidemment un métier à tisser. Généralement fourni avec une navette et un peigne, c’est à priori une très bonne base pour se lancer dans l’aventure passionnante du tissage contemporain. Ne parlons pas non plus de la laine, c’est indispensable… Mais pour le reste ? Comment tisser dans les meilleures conditions, souvent dans un espace réduit, et avec un matériel efficace ? Voici quelques éléments de réponse, testés et approuvés !

Mon coin atelier tissage contemporain

Mon recoin atelier

Un chevalet de table

Pour avoir longtemps tissé assise sur mon canapé, j’apprécié désormais grandement de pouvoir tisser debout grâce à ce chevalet en pin. Il n’est pas encombrant, son inclinaison est ajustable, tout comme sa hauteur, et surtout, il peut accueillir tous mes métiers à tisser, du plus petit (29 cm de hauteur) au plus grand (54 cm de hauteur). C’était de toute manière la seule façon d’utiliser correctement le plus grand car je ne pouvais pas le tenir en étant assise. J’en suis très très satisfaite !

Chevalet de table, en pin. 28 cm de largeur, 33 cm de profondeur. 11,99 euros (en promo au lieu de 16,99 euros). Cultura.

Des aiguilles à tisser

Matériel pour tisser : les aiguilles

Dans les kits de métier à tisser, un élément fait particulièrement défaut : une aiguille ! J’en ai plusieurs modèles, mais ma préférence va aux aiguilles bleues longues Rico Design, trouvées la première fois à la Petite Epicerie lors du Printemps du DIY, puis achetées en ligne chez Perles & Co. J’ai également des aiguilles à laine de Phildar, achetées en même temps que mon premier métier à tisser. Elles sont petites, ce qui m’est surtout utile maintenant pour les détails. Enfin, j’utilise de temps en temps les aiguilles à tisser Prym, en métal, dont l’une est un peu courbe.

Aiguilles pour tisser la laine Rico Design, lot de 3. 2,29 euros chez Perles & Co. 2,80 euros à la Petite Epicerie (boutique à Châtelet).

Aiguilles à coudre la laine, lot de 3. 2,90 euros, Phildar.

Aiguilles à tisser Prym, en métal, lot de 2. 3,95 euros, Buttinette.

Du fil de trame pour métier à tisser

Fil de trame pour tissage

On peut tout à fait monter une trame avec de la laine, pourvu qu’elle soit assez fine, solide et non pelucheuse. Ou alors, on investit dans une bobine de fil de trame, ce qui reste le plus adapté ! Pour le moment, je n’ai testé que le fil Rico, en blanc et noir, et il est très bien. Comme les aiguilles à tisser, j’ai acheté ma première bobine blanche au Printemps du DIY sur le stand de la Petite Epicerie, puis j’en ai commandé sur Perles & Co.

Fil de trame blanc ou noir. 2,50 euros,  Perles & Co.

NDLR : le noir prend sacrément la poussière… 😀

Une poubelle de table

Poubelle DIY

Une poubelle ? Et oui ! Mais déco ! Et DIY… Il s’agit d’un gros pot en métal trouvé chez les Soeurs Grene et repeint en blanc et doré. C’est indispensable pour jeter au fur et à mesure les chutes de laine trop courtes et éviter que les peluches ne s’accrochent partout. Pour les autres, celles que je peux réutiliser, je les entrepose dans un vide-poche origami (dont j’ai fait une vidéo…).

Vide poche origami

Une bonne paire de ciseaux

Ciseaux Fiskars

C’est après avoir testé les ciseaux de couture de Camille, du blog Like a Bobo, que j’ai investi dans une paire de la marque Fiskars. J’ai pris un grand modèle, ça coupe comme dans du beurre ! Pour la laine, c’est net et ça n’abîme pas les bouts.

Ciseaux Fiskars, 21 cm, lame auto-affutante. Entre 15 et 20 euros selon les vendeurs. (Payés 15, 27 euros sur Amazon (<=click pour acheter) en février, mais le prix a augmenté visiblement…).

Des pailles

Les pailles ont deux intérêts. Les plus simples permettent de faire des bouclettes. Les plus belles peuvent remplacer le morceau de bois qui permet d’accrocher le support. Dans ce second cas, j’utilise des pailles en papier unies blanches, vestiges de mon mariage, et trouvées chez My Sweet Boutique.

Des rangements pour la laine

Autant pour ne pas négliger l’aspect déco, tout en mettant en place un rangement fonctionnel, les paniers et autres caisses sont les meilleurs amis d’un coin/atelier tissage bien rangé ! J’utilise des caisses en bois, récupérées de ma déco de mariage, et des paniers en métal (Soeurs Grene, Hema…). Tout est à portée d’oeil et de main !

Tissage : où acheter de la laine ?

>> A lire aussi : participez à mes ateliers d’initiation au tissage chez vous !

1 Comment

  • Reply
    Niya
    30 septembre 2016 at 14 h 34 min

    Un bien joli petit coin pour tisser 🙂

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.