Reliure créative : mon matériel pour fabriquer des carnets

J’en parlais il y a quelques mois, j’ai eu un coup de foudre pour l’apprentissage de la reliure ! Il faut dire que c’est tellement gratifiant de fabriquer soi-même des carnets… Après plusieurs essais, de techniques comme de matériel, je suis ravie de vous partager aujourd’hui mes indispensables en reliure créative. J’insiste sur le « créative » : je suis dans une démarche toujours aussi autotélique, je ne prétends donc pas faire ça dans les règles de l’art mais avec l’enthousiasme sincère d’une passionnée !

Matériel de reliure

Les règles et guides de reliure

Indispensables pour faire des couvertures propres, les règles et autres guides, permettent de positionner le carton d’une couverture, en laissant une même marge de part et d’autre du papier, ainsi qu’entre deux éléments de la couverture.

Comme à chaque fois que je débute l’apprentissage d’une nouvelle technique créative, j’essaye de m’appuyer sur ce que j’ai dans mes placards, ou que je peux fabriquer moi-même. C’est ainsi que j’ai fait mes premières règles et guides de reliure par mes propres moyens. La première version, c’était dans une sorte de plastique souple polypropylène découpé à la Cricut. Si l’idée était intéressante, le résultat n’était clairement pas assez solide ! J’ai donc réitéré dans du carton épais, toujours détaillé à la Cricut, que j’ai décoré d’autocollants sur-mesure…

Règles de reliure faites main

Plus tard, j’ai profité d’une commande sur le site de Craftelier pour commander leur set de reliure. En effet, même si mes règles hand made sont très jolies, elles restent fragiles. Je jongle donc, selon les projets entre mes deux sets.

Règle de reliure

Les gabarits d’angles droits

Pour faire des angles bien droits, toujours pour les couvertures de carnet, il faut des gabarits d’angles. Là encore, j’ai testé une première version en polypropylène, beaucoup trop fragile. Puis, j’ai dessiné un gabarit d’angle en 3D, décliné pour deux épaisseurs de carton, et je les ai fait imprimer en 3D. Ils sont top !

Gabarits d'angles imprimés en 3D

J’ai également récupéré un autre type de gabarit d’angle dans le set de reliure de Craftelier. Il fait également tout à fait le travail !

Gabarit d'angle Craftelier

Scalpels et autres cutters

J’utilise depuis des années un scalpel déniché dans une gondole de bricoles chez Monoprix. N’empêche, il est très bien ! J’ai également depuis ma commande chez Craftelier un lot de deux cutters, plus pratiques que le scalpel pour couper du carton. Le scalpel est plus adapté au papier. Quant au tissu, je le coupe au cutter rotatif.

Outil de poinçonnage

Pour la reliure cousue, un outil de poinçonnage est plus qu’utile. Bien sûr, on peut tout à fait fabriquer des gabarits en papier ou carton (ce que je fais toujours pour certains projets !) mais quand on doit poinçonner une demi-douzaine de cahiers ou plus (un carnet est composé de plusieurs cahiers), ça dépanne bien ! D’une part, les trous sont bien réguliers, mais en plus, ils sont parfaitement alignés.

J’ai mis du temps à craquer pour un tel outil à cause du budget, mais je ne regrette pas du tout mon achat ! Je l’ai acheté via Etsy à IbookbindingStore, qui était alors localisé près de Versailles. Dommage, il part au Royaume-Uni, et sa boutique en ligne est actuellement en pause. C’est entièrement fabriqué à l’imprimante 3D (cela demande des heures d’impression, d’où le prix !) et c’est tellement pratique. J’adore cet accessoire de reliure et je recommande vivement IbookbindingStore qui propose également d’autres outils de reliure bien pratiques.

Les poinçons

J’utilise depuis des années un perce-papier de la marque Artemio pour mes loisirs créatifs. C’est donc avec lui que je poinçonne mes feuilles avec l’outil évoqué juste au dessus.

Poinçon

Et récemment, j’ai trouvé chez Sostrene Grene un autre poinçon, au manche arrondi, confortable à manipuler. Je n’aime juste pas la couleur, il sera probablement repeint un de ces quatre !

Poinçon Sostrene Grene

Le plioir pour plier les feuilles

Pour obtenir des cahiers de feuilles, il faut plier en deux lesdites feuilles. Pour faire ça proprement sans abimer le papier, le plioir est de rigueur. Traditionnellement en os, on le trouve aussi en bois ou plastique. Le mien est d’ailleurs en plastique, et vient de chez Sostrene Grene. Je m’en sers aussi pour l’origami, et c’est un indispensable !

Plioir en plastique

Une règle en T

Comme on la voit sur la photo juste au dessus, une mention de ma règle en T. Contrairement à d’autres accessoires de reliure, je ne la considère pas comme indispensable. Mais, pour autant, je suis bien contente d’avoir la mienne (qui vient de chez Craftelier) quand je dois couper ou tracer des éléments avec des angles bien droits.

La perforatrice d’angles

Pour obtenir des coins parfaitement arrondis, la perforatrice d’angle est un très bon allié. La mienne vient de chez Aliexpress.

L’aiguille pour coudre

Qu’on fasse une reliure copte, à la française ou la japonaise, l’aiguille courbe est bien plus facile à manipuler qu’une aiguille traditionnelle. J’utilise une aiguille trouvée dans un set d’aiguilles Sostrene Grene, qui traînait dans mes affaires. A l’occasion j’en achèterai sûrement une plus fine, mais en attendant, ça fait le job !

Les presses

Pour aplatir les cahiers et les garder en place s’il faut les encoller, j’utilise deux presses que j’ai fabriquées. La première avec deux supports carrés en bois (1.99€ pièce chez Cultura), dans lesquelles j’ai percé des trous à la Dremel et mis les mêmes vis à oreilles que pour mon support de tambour à broder. Vous pouvez la voir en photo avec mes règles de reliure faites main. La seconde, dont je n’ai pas la photo, est fabriquée sur le même principe, mais simplement avec deux tasseaux de bois. Cela me permet de ne plaquer que la tranche de mes carnets.

Presses

Avant de percer des trous pour les vis à oreilles, j’utilisais des pinces, mais c’était trop encombrant pour moi !

 

Comme vous le voyez, mon matériel de reliure, c’est beaucoup de débrouille, de récup’ et quelques achats. Ce n’est pas forcément évident de se fournir dans un seul magasin, il faut jongler entre les différentes possibilités. Je recommande quand même beaucoup Craftelier, qui propose de bons basiques pour faire de la reliure à des tarifs très intéressants. Et sur Etsy, en dehors de IbookBindingStore (testé et approuvé), il y a pas mal de résultats pour des sets de reliure (règles et guides, notamment).

 

Reliure créative : mon matériel pour fabriquer des carnets

Note : cet article contient des liens d’affiliation. Cela n’impacte aucunement les prix des produits que vous visiterez.
En revanche, si vous faites un achat, une commission me sera reversée : cela contribue aux frais liés à ce blog, et donc à le faire vivre !

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles du blog !

Pas de spam ! Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

Nelly Glassmann
Nelly Glassmann

Slasheuse créative / consulting en éditorial web déco-lifestyle / blogueuse passionnée deco DIY &food / animation d'ateliers créatifs / design d'intérieur, etc.

Publications: 445

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.