Tissage

[Vidéo] Faire un tissage mural avec effet fluffy

[Vidéo] Faire un tissage mural avec effet fluffy

.

Le tissage contemporain, c’est un peu de technique, et beaucoup de créativité. Hormis pour apprendre de nouvelles techniques de tissage (comment faire des tresses, des bouclettes, des effets fluffy ou autre), reproduire tel quel un tissage ne m’intéresse pas des masses*. Pourquoi limiter sensiblement l’expression de son imagination quand on peut donner vie à des tissages incroyables, juste en les concevant au feeling ?

>> A lire aussi : Tissage contemporain, comment se lancer ?

Conséquence directe, j’ai toujours été très mal à l’aise à l’idée de proposer un tutoriel de tissage. Et ce n’est pas faute d’avoir été sollicitée pour cela. Autant les astuces, comme celle de l’arc-de-cercle, c’est envisageable sans difficulté car il y a une vraie pertinence. Mais vous dire de faire ci ou ça, pour obtenir exactement le même produit que mon inspiration du moment, bof bof !

La vidéo que je vous propose donc aujourd’hui n’est pas une invitation à refaire le même tissage mural que moi ! Mais peut-être y trouverez-vous quelques idées, de nouvelles façons de tisser que vous aurez envie d’essayer à votre tour. Ma démarche était également de montrer l’intérêt d’utiliser des laines de textures et épaisseurs différentes, notamment une grosse laine pour obtenir un effet fluffy. J’utilise ce terme pour désigner les lignes tissées qui évoquent de gros nuages, doux et vaporeux… La laine Phil Big de Phildar se révèle parfaite pour cet usage !

Toutes les laines utilisées pour ce tissage viennent de chez Phildar. Il n’y a que la Phil Coton 4,5 que vous ne trouverez sans doute plus, je l’avais achetée en 2011 et elle n’est visiblement plus vendue. Quant à Aviso, Rapido et Phil Noé, ce sont vraiment des must-have pour le tissage contemporain. Enfin, Phil Douce, c’est une jolie surprise, car son visuel est bien moins convenu que les autres laines.

>> A lire aussi : Mes laines Phildar préférées pour tisser

Quand j’ai commencé ce tissage, je n’avais aucune idée de ce à quoi ça allait ressembler. Je suis d’autant plus contente du résultat que je n’avais jamais mélangé les fils de la sorte pour les franges. Et je suis vraiment enchantée par l’effet que ça produit !

 

*Seule exception, lorsque je chronique un ouvrage sur le tissage, comme celui de Julie Robert et Emilie Guelpa, où il faut bien s’essayer aux explications pour apprécier la qualité du contenu !

No Comments

Leave a Reply