DIY Tissage

DIY : mon tote bag tissage

Certains hasards font bien les choses. Ici, c’est d’ailleurs une succession de petites choses qui ont permis à ce sac en toile agrémenté d’un tissage contemporain de voir le jour. Au départ, c’est un article du blog de Julie Robert sur le Latch Hooking, qu’on appelle en France la technique du point noué, qui m’a fait de l’oeil. Puis, le lendemain, une photo sur Instagram et la découverte de l’univers de Chaumière Oiseau, trop canon ! A ce stade, je n’avais qu’une envie, acheter un crochet spécial point noué, et me lancer dans cette nouvelle aventure créative.

Malheureusement, ce genre de crochet avec système de verrouillage, ça ne se trouve pas en claquant des doigts, mais plutôt en cliquant sur une boutique en ligne… J’ai donc remis l’idée à plus tard, il faut (parfois) savoir être raisonnable et limiter son budget « loisirs créatifs »…

Mais quand même… Ça avait l’air si chouette, cet effet de superposition de franges… Du coup, alors que je ressortais une ébauche de tissage qui m’inspirait moyennement, j’ai essayé d’adapter dessus le latch hooking, tout en jouant la carte du fluffy avec la Phil Big dont je ne me lasse vraiment pas. Le résultat a dépassé mes espérances. Au fil des lignes, la banalité du début du tissage a laissé la place à  quelque chose de tellement différent ! Pour la première fois depuis longtemps, j’ai senti que je tenais quelque chose de nouveau par rapport à mes précédents ouvrages. Lorsque le tissage a trouvé son équilibre et qu’il était temps de le finaliser, j’ai pris le parti de ne pas mettre de franges pour éviter de le surcharger d’avantage. Je pensais l’installer au dessus de mon bureau, au mur, mais il était un peu petit, sans franges pour rallonger sa hauteur.

Tote bag tissage

Le tissage encore installé sur le métier à tisser.

J'ai utilisé la Phil Big de Phildar pour l'effet Fluffy

J’ai utilisé la Phil Big de Phildar pour l’effet Fluffy

>> A lire aussi : Faire un tissage mural avec effet fluffy

Je l’ai laissé de côté pour me consacrer à un autre en-cours, un patchwork au crochet commencé il y a plusieurs mois et dont je n’avais pas fait les finitions. Une fois tous les fils cachés, j’ai sorti un petit tote bag vierge acheté 2 euros chez Muji, et il avait pile la bonne taille pour être fixé dessus. Après hésitation, je l’ai cousu avec de la laine, et il est vraiment trop chouette ! Jugez vous-même :

Un tote bag décoré avec des granny square au crochet

Tote bag décoré avec des « granny square » au crochet

Granny square au crochet

Les laines des grannies viennent de chez les Sostrene Grene

Et c’est là que ça a fait tilt… Pourquoi ne pas procéder de la même manière pour installer le tissage sur un tote bag ? Ça demandait un peu plus de coutures invisibles pour que tout soit bien maintenu, mais rien d’impossible, même pour une sous-douée de la couture comme moi ! Là aussi, j’ai utilisé les mêmes laines que pour le tissage pour coudre, et le résultat est vraiment propre ! J’ai évalué la surface du tissage, j’en ai reporté les contours droits sur le sac, en centrant bien. Puis, j’ai cousu en suivant mes lignes, afin que les bords du tissage restent nets.

Le tissage est cousu avec de la laine sur le tote bag

Le tissage est cousu avec de la laine sur le tote bag

Et voilà le résultat ! Je suis tellement fière et fan de ce sac. Certes, il faudra en prendre soin, car l’effet fluffy ne tolérera sans doute pas les frottements qui accrochent. Mais il est original, unique, créatif… Et parfois, ça fait juste du bien de suivre son intuition, de créer quelque chose d’un peu improbable mais tellement réjouissant 🙂

Le tissage bien cousu sur le tote bag

Le tissage bien cousu sur le tote bag

 

1 Comment

  • Reply
    Camilleb
    3 mars 2017 at 16 h 41 min

    C’est une bonne idee!

  • Leave a Reply